DVPAC Episode 02 : la salle de sport

Oh, toi qui n’a pas encore lu l’épisode 01 de DVPAC : pour en requérir l’intense narration, amène ton curseur ici. Sinon, tu peux continuer ta lecture de l’Episode 02 dans lequel tu suivra la passionnante épopée de nos deux héros dans leur salle.

Salle de sport peu fréquentée, années 80, 14h, plan séquence sur nos deux protagonistes…

L’humble Marc Malhoi achève ses 45km journaliers de vélos tandis que son compagnon d’infortune – le sophiste Zaza Lolicon – s’occupe à parfaire ses pectoraux au couché-développé. Les deux corps de nos compagnons se recouvrent lentement de sueur. Ils s’échangent des regards virils mais dénués d’ambiguité sur la nature de leur complicité, lorsque Zaza décide de rompre le silence.

Zaza : « Je te l’avais dit, non ? Rien de mieux que de travailler ses ischio-jambiers pour se remettre d’une rupture pro. La dernière fois, je travaillais pour une assoc’ de réinsertion des chômeurs en difficulté. Ces batards m’ont viré pour restructuration et m’ont inscrit dans leur base de bénéficiaires. Pour me remettre, j’ai préparé le semi de Paris. »

Marc : « T’as tellement raison ! J’ai failli oublié que c’est ce tas de merde qui avait besoin de nous pour justifier sa valeur. Pas l’inverse, haha. Toute cette pression au taff (lol) – a failli me faire oublier que c’est nous la valeur ajoutée aux projets, pas les n+1 qui vendent de la bidoche pour se payer une porsche. »

Ils partent tout les deux d’un grand rire cristallin pourtant authentique. Le silence retombe…

Une heure passe… puis deux.

Marc : « On est niqué, pas vrai ? »

Zaza : « Complètement ! »

Marc : « Tu penses que … »

Zaza : « Ouais… va falloir refaire nos C.V. « 

The end

C’était bien ? T’as aimé ? Pour suivre les pérégrinations de nos deux gredins : c’est par .




Bonus : Reconstitution authentique de l’altercation qui suivit cette discussion et qui opposa un jeune freluquet à nos deux bêtes de scènes (illustration tirée des génies de Glory Owl – va voir leur site, c’est pépite sur pépite) :

glory owl

Retour d'expérience

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *