Questionnaire de personnalité : « Quel Gulligat êtes-vous ? »

« Quel Gulligat êtes-vous ? » … pourquoi tu perds ton temps à faire un questionnaire de personnalité à la con ? C’est vraiment une question qui t’intéresse ? Lis plutôt un truc utile pour te cultiver ! Extrais-toi un peu de ce monde morne qui peut parfois être le notre ! Si on fait pas ce petit effort – celui qui nous sépare de la bête, du bête – on vaut plus rien, alors que même regarder un brin d’herbe, quand c’est avec cœur, c’est la substantifique moelle de la vie. Y’a personne qui t’arrive à la cheville poto ! T’as pas à tomber les yeux quand tu croises un mecton dans la rue.

Et puis de tout façon, qui ressemble à Gulligat ? Désolé de te le dire, mais personne, putain ! Il n’y a qu’un seul Gulligat !

A la place d’un test de merde, on va répondre à une autre question. Un tout petit plus importante qd même : c’est qui cette grosse pute ???

La journalisme français à volo

En lien un article de merde qui plébiscite leur liaison : http://madame.lefigaro.fr/celebrites/jeanne-cadieu-le-mannequin-francais-qui-aurait-seduit-jake-gyllenhaal-281218-162810.

Je savais bien que Madame Figaro était un journal racheté par le grand capital français en la personne juridique de Dassault Corporation, mais de là à s’abaisser à ce niveau ? Je pousse un coup de gueule comme ça, mais c’est juste ça me choque que des collègues journalistes utilisent des citations du type :  » Jeanne est très mature pour son âge, révélait récemment un témoin anonyme au magazine Us Weekly. Elle est singulière, intelligente, elle adore l’histoire et la lecture ; c’est une personne extraordinaire » C’est pas du parti pris de ouf ça !

Petit Head’s up : République = Res Publica = la chose publique. Je suis tatillon sur le sujet parce que la chose publique – l’opinion est l’occurrence – est en partie façonnée par les médias. Et nous avons tous une responsabilité dans la qualité et l’indépendance de nos travaux journalistique ! « Après le pain, l’éducation est le premier besoin du peuple » – Danton. Un membre du gouvernement révolutionnaire – certes – mais ça ne l’a pas empêché pas de considérer la chose de façon lucide. Sans éducation – et par là – sans élévation morale, encore une fois, on vaut pas grand chose.

Putain, ça me gonfle quoi ! Je mets même pas de lien interne (si, en fait). A +

Retour d'expérience

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *